450 420-4420

Podopédiatrie | enfants

Pieds plats

Pieds plats

Le pied plat correspond à un affaissement anormal de la voûte plantaire. Jusqu’à l’âge de 3 ans, les enfants présentent beaucoup de tissus adipeux (gras) au niveau de l’arche plantaire, ce qui peut être confondu avec un pied plat. Il existe néanmoins d’autres signes clés permettant de diagnostiquer le pied plat chez le jeune enfant. Ce dernier est souvent associé à une grande souplesse des ligaments (hyperlaxité) engendrant une trop grande mobilité des articulations du pied. Le pied se retrouve alors désaxé vers l’intérieur (hyperpronation) contribuant ainsi à une mauvaise posture des jambes. Dans certains cas, les enfants souffrant de pieds plats témoignent d’une fatigue accrue lors de la marche. L’importance de traiter le pied plat chez l’enfant réside dans le fait que la majorité des changements apportés aux pieds durant la croissance seront permanents. Lorsque non traité, le pied plat peut être la cause de nombreux maux à l’âge adulte.

  • Fatigue musculaire accrue
  • Mauvaise posture des pieds
  • Mauvaise posture des jambes
Démarche vers l’intérieur

Démarche vers l’intérieur

La démarche vers l’intérieur ou démarche en adduction est très fréquente chez l’enfant.  Elle peut résulter d’une anomalie au niveau du pied, du tibia et/ou de la hanche. Lorsque non traitée, elle peut persister à l’âge adulte et favoriser le développement de problèmes au niveau des genoux et des hanches. Le pied a une capacité d’adaptation impressionnante, c’est pourquoi l’enfant peut témoigner d’une amélioration au niveau de sa démarche au fil des ans sans traitement. Cependant, cette amélioration spontanée a parfois lieu en raison de la capacité du pied à s’affaisser afin de tenter de réaligner les pieds. La démarche qui semble alors plus normale n’est pas très optimale car les genoux peuvent demeurer mal alignés suite à cette compensation par l’affaissement des pieds.

  • Pieds vers l’intérieur
  • Genoux vers l’intérieur
  • Fatigue musculaire
Fatigue à la marche

Fatigue à la marche

En plein processus de formation, les enfants peuvent présenter des douleurs occasionnelles dites « douleurs de croissance ». Certaines de ces douleurs inexpliquées tendent à persister et à se présenter lorsque l’enfant est plus actif durant la journée. Un mauvais alignement des pieds peut contribuer à ces douleurs en occasionnant un mauvais alignement des jambes et une demande énergétique accrue tout au long de la journée et lors des activités.

  • Pieds plats
  • Mauvais alignement chevilles et genoux