Bursite au pied

Bursite au pied

La bursite au pied correspond à l’inflammation aigue ou chronique d’une bourse. Cette dernière sert de protection entre les os et les tendons à proximité des articulations afin de permettre un meilleur coulissement et de limiter la friction. Les causes d’une telle condition sont multiples et les plus fréquentes sont traumatiques.

Effectivement, un traumatisme, une blessure, des mouvements répétés de surutilisation, des chaussures trop serrées sont tous des facteurs physiques pouvant mener à l’inflammation de la bourse. Outre ces raisons, il est possible qu’une bourse soit pathologique lorsqu’elle est infectée par des bactéries ou qu’elle est atteinte d’arthrite inflammatoire ou microcristalline. Dans le cas d’une infection, on parle alors d’une bursite septique. Les arthrites inflammatoires pouvant mener à cette condition sont la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, l’arthrite psoriasique, l’arthrite réactionnelle et l’arthrite entéropathique. La goutte, quant à elle, est une arthrite microcristalline pouvant elle aussi mener à la formation de bursites. Dépendamment de leur emplacement au pied ou ailleurs sur le corps, elles peuvent avoir différents titres. Par exemple, lorsqu’elle se situe postérieurement au calcanéum, qui est l’os du talon, elle se nomme alors bursite rétro-calcanéenne. Si elle est postérieure au tendon d’Achille, on utilise plutôt le terme rétro-achilléen. Ces dernières peuvent être le résultat de la maladie de Haglund, une difformité osseuse qui crée une pression constante au niveau des bourses séreuses, leur infligeant une irritation mécanique constante.

Symptômes

La tuméfaction ou le gonflement de la bourse sont les premiers signes suggérant la présence d’une inflammation. La bursite au pied est souvent sensible et provoque une douleur lorsqu’elle est comprimée, le plus souvent par des chaussures ou lors de la mise en tension occasionnée par le mouvement des articulations à proximité. Outre l’œdème et la douleur, la bursite microcristalline et septique peuvent engendrer une chaleur et une rougeur importante. Il est donc recommandé de suivre de près l’évolution des symptômes et de consulter rapidement lorsque ceux-ci persistent ou s’aggravent.


Diagnostic

Le diagnostic se fait habituellement à travers l’examen clinique. Lorsque la bursite est d’apparence plus complexe, profonde ou tout simplement non-visible en surface, l’échographie du pied permet de mieux l’évaluer. Dans le cas d’une bursite septique, microcristalline ou hémorragique, une aspiration du liquide intra-bourse peut être pratiquée afin d’apporter des précisions sur son contenu. Sous anesthésies locale, le podiatre procédera à la ponction du liquide avec une technique aseptique. Le liquide prélevé sera ensuite envoyé en laboratoire pour examiner sa composition et émettre un diagnostic.


Traitement

En fonction des résultats du laboratoire, la condition sera traitée selon l’agent causal. Par exemple, si l’inflammation de la bourse est due à une bactérie, des antibiotiques par voie orale peuvent être prescrits par votre podiatre pour traiter l’infection. En l’absence d’une infection, le repos, la glace, la prescription d’orthèses plantaires ainsi que des anti-inflammatoires à forte dose sont généralement la première ligne de traitement pour gérer cette pathologie. Lorsque ces traitements s’avèrent inefficaces, le traitement de choix devient alors l’injection de cortisone à l’intérieur de la bourse pour diminuer l’inflammation et soulager les douleurs. L’infiltration échoguidée sera favorisée par le podiatre lorsque l’atteinte est plus complexe ou plus profonde. L’échographie permettra donc d’exécuter une injection de façon sécuritaire, minutieuse et très précise.

contact

Prenez un rendez‑vous dès aujourd’hui