Douleurs aux hanches ou au bas du dos

Douleurs aux hanches ou au bas du dos

Les douleurs aux hanches ou au bas du dos sont très fréquentes. Plusieurs facteurs de risque peuvent augmenter la possibilité de souffrir d’une telle condition. Effectivement, l’âge avancé, l’obésité et la sédentarité sont des éléments souvent en cause, mais un trouble biomécanique comme un pied plat ou un pied creux associé à un niveau d’activité élevé peut également contribuer à ces maux. Les douleurs rendent parfois pénible l’accomplissement des activités quotidiennes.

Les douleurs au bas du dos, que l’on appelle également lombalgies, sont très communes.  Les pieds, qui sont à la base même du membre inférieur, ont une incidence non négligeable sur la santé de la hanche et du bas du dos. Un positionnement inadéquat des pieds peut entraîner une surcharge au niveau de la hanche et du dos. Les pathologies en lien avec cette région les plus souvent observées en clinique podiatrique sont les suivantes: l’inégalité de la longueur des jambes, l’arthrose de la hanche et l’arthrose lombaire.

L’inégalité de la longueur des jambes est très répandue. Qu’elle soit légère ou sévère, elle peut devenir pathologique lorsque celle-ci occasionne un débalancement notable au niveau de la biomécanique du membre inférieur. Il en existe principalement deux types, soit structurelle ou fonctionnelle. Une jambe courte structurelle est réellement plus courte que la jambe opposée, c’est-à-dire que le fémur et/ou le tibia d’une jambe est d’une longueur inférieure à l’autre. La cause peut être développementale ou traumatique, comme dans le cas d’une fracture. Une jambe courte fonctionnelle est quant à elle attribuable à une mauvaise posture et n’est pas réellement plus courte que la jambe opposée. La jambe semble plus courte en raison d’une posture inadéquate causée par un pied plat unilatéral, un genou plié (genou flexum), un bassin désaxé ou une scoliose. Lorsque la différence de longueur est incommodante, les patients qui en souffrent peuvent présenter les signes suivants : une asymétrie au niveau des pieds, des douleurs plus intenses d’un seul côté du membre inférieur ou pied/cheville/genou/hanche/dos, une hernie discale ou des douleurs au nerf sciatique. À long terme, un différentiel considérable peut favoriser l’apparition d’oignon au pied, une tendinite d’Achille, une fasciite plantaire, une dysfonction du tendon tibial postérieur, une tendinite de la patte d’oie, l’arthrose de la hanche et l’arthrose lombaire.

L’arthrose de la hanche et l’arthrose lombaire  sont causées par des modifications au niveau de la structure interne de ces articulations. Lorsque le cartilage qui compose l’articulation entre deux os s’use le glissement entre ces derniers est affecté, ce qui peut entraîner l’apparition d’excroissances osseuses à l’intérieur ou en périphérie de l’articulation touchée. Graduellement, une perte de mobilité, voire même une restriction complète de celle-ci est possible occasionnant de la douleur et de l’inflammation. Plusieurs facteurs sont favorables à cette dégénérescence, comme un âge avancé, l’embonpoint, une surutilisation, une fracture, l’hérédité, un désordre biomécanique ou des maladies inflammatoires. En étroite collaboration avec le médecin de famille, le podiatre dispose de plusieurs moyens thérapeutiques pour tenter d’atténuer les désagréments occasionnés par l’arthrose.  


Symptômes

Les principaux symptômes associés aux pathologies de la hanche et du bas du dos rencontrés en podiatrie sont une douleur localisée à la hanche ou à la fesse lors de la marche plus soutenue et des sports ou encore un inconfort au bas du dos en position debout prolongée. En cas de douleur aigue et incapacitante dans cette région, il est recommandé de consulter votre médecin afin d’exclure une atteinte plus sérieuse et de favoriser une prise en charge optimale.


Diagnostic

L’évaluation de la hanche et du bas du dos fait partie de l’examen biomécanique du membre inférieur réalisé par le podiatre. Ce dernier examinera avec rigueur les différentes amplitudes de mouvement des articulations du pied, de la cheville, du genou et de la hanche, de même que leur positionnement et leur fonctionnement, afin d’établir si la hanche et le bas du dos sont soumis à un trop grand stress. Il pourra également déterminer si une jambe est plus courte que l’autre, si le bassin est au niveau et si le pied contribue à la problématique. Si tel semble le cas, le podiatre pourra également prescrire une scanographie des membres inférieurs afin d’établir avec plus de précision le différentiel de longueur de jambes. Il sera également possible de procéder à un examen d’imagerie posturale dans le but de bien cibler les imperfections de positionnement des différents segments.  


Traitement

En présence d’une mauvaise influence des pieds sur le positionnement des hanches et du bas du dos, ou lors d’une inégalité de longueur de jambes problématique, le port d’orthèses plantaires sur mesure pourrait être recommandé à des fins de stabilisation. En effet un meilleur, équilibre du pied favorise dans certains cas une diminution du stress sur les différents segments supérieurs. Une référence en médecine ou en physiothérapie peut également être faite si la nature de la blessure touchant la hanche ou le bas du dos apparaît plus sérieuse ou si le positionnement des membres inférieurs s’avère adéquat.

contact

Prenez un rendez‑vous dès aujourd’hui